Rechercher
  • housswood13

Maladie infantile: la bronchiolite

Dernière mise à jour : oct. 20

Bonjour sur cet article je voulais vous parler de mon expérience personnelle avec mon fils lorsqu il avait 18 mois.

Je vais vous parler de la bronchiolite car je sais que beaucoup de jeunes mamans ou de futurs mamans nous suivent sur les réseaux sociaux et que j aurais aimée connaître avant que cela nous arrive.

Voila 2 mois que notre petit bout est à la crèche et qu il enchaine les rhinos. La collectivité mais jusque là tout est sous contrôle. Je lui nettoie le nez avec une pipette de sérum phy dans chaque narine et aspire avec le nezpirateur ( utilisé par les kinésithérapeutes, il se branche sur l aspirateur domestique et aspire toutes les sécrétions avec un réducteur de debits bien entendu ). Il est habitué depuis qu il est bébé et se laisse faire sans difficultés.

Pour la énième rhino diagnostiquée par le pédiatre le jeudi matin je sens qu il y a quelque chose de plus grave cette fois ci. Mon bébé est au ralentit, dort beaucoup et a des petits yeux.

Le pediatre me dit de le mettre à la crèche dès le lendemain que ça va aller mais mon instinct de maman en a décidé autrement.

Je le garde donc le vendredi toute la journée à la maison en mouchant son nez comme d habitude avec une pipette de sérum phy dans chaque narine allongé sur le côté.

Il dort beaucoup et heureusement qu il a son lit cabane Housswood où je peux rester auprès de lui pour le surveiller.

il est toujours allaité et donc tête beaucoup dans son lit cabane, il est vraiment HS.

Mon instinct me dit de l emmener aux urgences car je le sens pas au top de sa forme mais je n aime pas déranger pour rien les médecins et ayant vu le pédiatre la veille je me laisse encore 24h pour consulter de nouveau.

Il n aura pas fallut attendre le lendemain, je me suis couchée avec lui dans son lit, il a eu beaucoup de réveil mais se rendormait au sein jusqu au moment où il s ai mis à pleurer et n a plus voulu le sein( lui le serial teteur 😳) j ai su à ce moment là qu il fallait y aller que ce serait ça le declic pour aller aux urgences. il est 2h du matin. Il respire difficilement malgré les lavages de nez.


Je sentais mon bébé en grosse difficulté pour respirer il avait le ventre qui se gonfler à chaque inspiration. J ai une chance incroyable d habiter à 5mm de l hôpital en voiture mais qu est ce qu elles étaient longues ces 5 minutes , seule au volant, à 3h du matin, avec mon bébé derriére en detresse respiratoire.… mon mari est resté à la maison avec nos 2 autres enfants qui dormaient paisiblement.

Il est pris en charge rapidemment et il est a 92 de saturation il le place donc sous oxygène , lui font des aerosols de ventoline. Ah ce moment là je ne sais pas trop ce qui nous arrive, mais une chose est sur on me parle de crise d‘asthme et de bronchiolite ( je croise d ailleurs dans les couloirs en pleine nuit une autre enfant de la même section de crèche…)


Il est donc hospitalisé avec oxygène prise de sang perfusion aux 2 bras… et le geste réflexe pour éviter d arriver à cette infection: les pipettes de sérums physiologiques. On me montre qu il faut au moins 3 pipettes par narine pour que ce soit efficace… ( la technique de @tataKarine sur insta ou de Fanny orthophoniste : @laviedunemamanortho)


L état de mon bébé ne s améliore pas, il a bien une bronchiolite et a besoin de plus d oxygène surtout la nuit. Je dois le réveiller 3 fois par nuit pour lui faire le lavage de nez à coup de 3 pipettes par narine. un vrai cauchemar car il faut être 3 pour le tenir, un moment horrible pour lui et pour moi.Il est d ailleurs aujourd’hui traumatisé et n a plus jamais accepté qu on lui fasse les pipettes une fois ses 2 ans passés.

Il passe ensuite des radios des poumons qui montrent qu en plus de cela il a une infection pulmonaire ( pneumopathie )… son poumon droit est completement obstrué.

Cela fait 6 jours que nous sommes à l hôpital il a toujours besoin de plus d oxygène jusqu à atteindre 5litres et de continue de désaturer la nuit. Il est sous antibiotique également.

On lui a vite enlevé les perfusions par contre, car il ne mangeait pas mais tétait énormément ( un des gros avantages de l allaitement! tout le personnel médical était heureux de me voir allaiter mon bambin de 18 mois ) il prenait ses médicaments sans soucis par la bouche.


Mon bébé dormait très mal la nuit , il s ai retrouvé dans une cage à barreaux, lui qui avait la liberté de se mouvoir dans son lit cabane Housswood, attaché par des câbles pour contrôler sa saturation et les bruits des machines… des nuits vraiment difficiles en plus de l angoisse de cette maladie qui ne s ameliore pas.

La 7eme nuit le voilà qui désature à 87 malgré les 5 litres d oxygènes.. les internes courent dans le couloir et reviennent avec un masque qui va l aider à mieux respirer et augmente le volume d oxygène mais avant ça ils ont enfoncés des tuyaux dans sa gorge et son nez pour le désencombrer. C est vraiment impressionnant 🥲 c est traumatisant pour une maman de les voir faire ça à son enfant.


Ils décident alors de le transférer en soin intensif pédiatrique et de le placer sous lunette haut debit ( vapeur et oxygene mélangé).

Nous voilà donc à J8 dans une toute petite piece où je vais dormir sur un fauteuil car il n y a pas de lit accompagnant et il est hors de question de laisser mon enfant seul la nuit surtout qu il est dans un plus petit lit avec encore moins d espace et qu il tete encore.


2 jours pour mon bébé de soin intensifs et de traitement antibiotiques ont suffit pour le remettre sur pied.

Nous sommes retourné en chambre avec une micro dose d oxygene que nous avons supprimé et avons pu rentrer chez nous avec une surveillance ( j ai acheté un oxymètre) avec pour ordre de revenir à la moindre desaturation.


Je ne cherche pas à vous faire peur mais à vous informer sur l importance du lavage du nez. Il ne faut pas se contenter de leur mettre une pipette dans chaque narine. Peux être que si j avais mieux fait le lavement avec plusieurs pipettes par narine nous n en serions jamais arrivés la.

Je vous invite à visionner la technique de Fanny ( @laviedunemamanortho sur insta ) et de la kinésithérapeute pour enfant ( @tatacarine)


il faut aussi se faire confiance et faire confiance à son instinct de maman il ne nous trompe jamais.

Cela reste une période douloureuse pour nous car je n étais pas informée de ce que pouvait faire une bronchiolite avec 10 jours d hospitalisation.

Il a fait par la suite deux autres bronchiolites mais que j ai réussie à soigner sans avoir besoin d hospitalisation car le mouchage de nez etait un réflexe pour moi et à éviter que cela se surinfecte.


le lit cabane Housswood permet justement de pouvoir dormir à côté de son enfant les nuits difficiles et les nuits de maladie. Cela rassure votre enfant de savoir que vous êtes là tout en restant dans son environnement et dans sa chambre.

En comparaison avec mes filles qui étaient dans un lit à barreau lorsqu elles étaient malades elles venaient dans ma chambre et dormaient avec moi pendant quelques jours mais une fois guéries c était tellement difficile de les remettre dans leur chambre... on recommence un nouveau rituel de coucher après un épisode de maladie.

Pour mon fils qui est dans un lit cabane au sol en grande taille ben c est moi qui le rejoint les nuits difficiles. Et comme ça pas d ambiguïtés sur l espace de chacun.

Pour conclure, le geste qui évite aux enfants de se retrouver en détresse respiratoire lorsqu ils sont encombrés c est vraiment le mouchage intensif. Il n y a rien de plus efficace. A très vite pour de nouvelles aventures


Article écrit par Sophie d housswood.







40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mon Allaitement

Je vais ici parler de l allaitement maternelle, de Mon allaitement avec mon dernier enfant Djibril qui a eu 4 ans en juin dernier. Je vais essayer de reprendre depuis le départ sans rien oublier 😜 Je